AccueilBoite critiques

Boite critiques

 

Homme rompu (L') (Tahar Ben Jelloun)

note: 5"L'homme (cor)rompu" de Tahar Ben Jelloun. Christophe - 16 mai 2019

"L'homme rompu" de Tahar Ben Jelloun est une condamnation sans faille de la corruption qui gangrène chaque pays….Et chaque homme est en passe de devenir un corrompu….Ce roman est toujours, hélas, d'actualité….!!

" Il faut s'adapter " (Barbara Stiegler)

note: 4" Il faut s'adapter " : sur un nouvel impératif politique : Barbara Stiegler Michel - 13 mai 2019

Livre très intéressant pour les personnes qui s'intéressent à l'évolution de la société aujourd'hui. Il s'intéresse à des questions brulantes: qu'est-ce que le libéralisme et d'où vient-il? quelle place de l'individu et du groupe? quel est le rôle des dirigeants et celui des masses? qui est en retard ou en avance? la mondialisation date-t-elle des années 90? etc.
La lecture demande un effort (à mon sens) mais vaut la peine.

Le Mangeur de livres (Stéphane Malandrin)

note: 3 Déclaration d'amour aux livres Myriam - 13 mai 2019

Une parodie assumée de Rabelais avec un héros plein de démesure. Un festin de livres et de mots, une fresque picaresque, bruyante, colorée et d'une belle invention. Un premier roman en hommage aux livres.

L'Empathie (Antoine Renand)

note: 5 Fermez tout ! Myriam - 13 mai 2019

Pour un premier roman, ce polar est un coup de maître. A lire sans attendre portes et fenêtres fermées !

Présumée disparue (Susie Steiner)

note: 4 Myriam - 13 mai 2019

Une enquêtrice et un auteur que j'aurais plaisir à retrouver. Un polar plein de suspens. Une belle découverte.

Gare à Lou ! (Jean Teulé)

note: Gare à Teulé Myriam - 13 mai 2019

Si vous avez l'habitude de Jean Teulé faites l'impasse !

M, le bord de l'abîme (Bernard Minier)

note: 5Minier avec intelligence...pas artificielle ! Myriam - 13 mai 2019

Bernard Minier se renouvelle avec ce nouveau roman où l'intelligence artificielle est un personnage à part entière. C'est un roman qu'on ne lâche pas et qui nous fait frémir de peur. Est ce le monde qui nous attend ?

Mon père (Grégoire Delacourt)

note: 4 Myriam - 13 mai 2019

La religion et ses abus, avec une écriture qui ne rentre pas dans le travers du voyeurisme. Un roman qui nous interroge en tant que parent quelque soit notre religion. Et nous qu'aurions nous fait ? Un petit manque de réalisme sur la fin. Je m'interroge un peu sur ce livre : véritable motivation de l'auteur à traiter de ce thème ou volonté d'exploiter l'actualité ?

Le Cas singulier de Benjamin T. (Catherine Rolland)

note: 5ça se passe chez nous ! Myriam - 13 mai 2019

Un roman qui nous tient en haleine si on accepte le postulat que le héros remonte dans le temps pendant la seconde guerre mondiale sur le plateau des Glières. Ce livre fait partie de la sélection du prix Rosine Perrier.

Terres fauves (Patrice Gain)

note: Myriam - 13 mai 2019

Un roman noir où règne le froid mais qui manque de tension et de rythme. Ce livre fait partie de la sélection du prix Rosine Perrier.

Oxygène (M.J. Arlidge)

note: 5Intense ... et frustrant ! Myriam - 13 mai 2019

Une enquête où l'on retrouve Helen Grace avec plaisir qui nous tient en haleine mais nous laisse complètement frustré puisqu'il faudra attendre le prochain roman pour savoir ce qu'il advient de l'héroïne qui a démêlé l'affaire à ses dépens.

Et le mal viendra (Jérôme Camut)

note: 4 Islanova le retour Myriam - 13 mai 2019

Si vous n'avez pas lu Islanova pas de panique ce roman peut se lire indépendamment voire même avant. Sinon vous retrouverez l'origine du mal !

Une Longue impatience (Gaëlle Josse)

note: 5Une magnifique élégie Myriam - 13 mai 2019

Un roman sur l'amour maternel et l'attente. Un petit roman qui est une magnifique élégie, une longue poésie. Ce livre fait partie de la sélection du prix Rosine Perrier.

Surface (Olivier Norek)

note: 5 Myriam - 13 mai 2019

Olivier Norek fait encore une fois preuve de maestria. Un polar qui se dévore et met les femmes à l'honneur.

La Dernière chasse (Jean-Christophe Grangé)

note: 4 Myriam - 13 mai 2019

Amateurs de chasse et de polars ce roman est pour vous ! On est en haleine d'un bout à l'autre que l'on soit chasseur ou lecteur.

Oxymort (Franck Bouysse)

note: 2 Myriam - 13 mai 2019

J'adore Franck Bouysse mais ce n'est pas celui que je recommanderai. On n'est plus dans le roman noir mais pas complètement dans du polar. Ce roman m'a laissé un peu sur ma faim.

La Cerise sur le gâteau (Aurélie Valognes)

note: 3 Myriam - 13 mai 2019

On retrouve avec plaisir Aurélie Valognes pour ce nouveau roman où l'auteur nous emmène dans des préoccupations écologiques et une réflexion sur la retraite dans son style feelgood. Un livre qui fait du bien !

L'Archipel n° 01
Latitude (Bertrand Puard)

note: 3 Myriam - 13 mai 2019

Une trilogie qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre.

Luca (Franck Thilliez)

note: 4 Myriam - 13 mai 2019

Où l'on retrouve Sharko et Lucie avec plaisir pour une enquête hors du commun. Toujours un régal ! Comme Bernard Minier, Franck Thilliez soulève pour nous le voile d'une société où l'intelligence artificielle prend une grande place. Vous allez frémir en lisant et en vous demandant si c'est ce qui nous attend.

Les Déracinés (Catherine Bardon)

note: 3 Myriam - 13 mai 2019

Un premier roman de la sélection du prix Rosine Perrier. Un roman un peu long mais qui nous fait découvrir un aspect de la seconde guerre mondiale que peu connaisse.

Les Furtifs (Alain Damasio)

note: 5Les Furtifs Alain - 11 mai 2019

Un roman particulièrement dense, tant par son aspect physique (687 pages,1003.20 grammes!...) que par son formidable contenu qui nous donne à penser, après immersion, que notre intelligence a toute entière été sollicitée par son auteur.

Qui ? (Jacques Expert)

note: 4Pour les amateurs de Annec - 10 mai 2019

Le hasard de la médiathèque m’a conduite à cet auteur notoire sans pour autant l’avoir jamais lu. Avec cette première lecture de son cru, j’ai été séduite par un scénario original selon moi. Une histoire ô combien répandue dans les médias à la rubrique des faits divers : l’enlèvement d’une fillette, victime d’une agression sexuelle suivie d’un meurtre.
: un criminel impuni après tant d’années vit tranquillement dans son pavillon avec sa famille. La vie a suivi son cours pour lui. On ne sait pas à quoi s’attendre avec cette donnée, puisque l’émission porte sur une affaire non élucidée. Trop de révélations ? Alors on s’interroge de savoir comment une seule émission va parvenir à faire arrêter un criminel, dix-neuf ans après. Les chapitres s’enchainent ensuite, et alternent le vécu de chaque couple depuis l’affaire de la disparition de Laetitia. Tous les détails sur le blog :
https://lesparolesenvolent.com/qui-de-jacques-expert/

décisions absurdes (Les) n° 2 (Christian Morel)

note: 4Les règles d'une culture de la fiabilité Paul V. - 4 mai 2019

Ce livre est une évolution du premier livre de 2002 de cet auteur paru sous le titre "Les décisions absurdes". On trouve quelques ajouts de faits dans cette édition, ainsi qu’un changement d’approche indiqué par le sous-titre. Toutefois, le fond reste le même et je regrette qu’il y ait également pas mal de redites dans cet ouvrage, notamment entre la première partie, où des cas de décisions absurdes sont précisés, et la seconde, où les règles (que l'auteur appelle "métarègles", ce qui me semble inutilement compliqué, d'autant que méta- peut avoir plusieurs sens) de la fiabilité sont énoncées. Le message essentiel de l’auteur est qu’une culture de la fiabilité est nécessaire, qui est encore inconnue ou non mise en pratique dans de nombreux domaines, même chez des professionnels très diplômés et de rang élevé. Un cas nous intéresse particulièrement en Savoie, celui du ski hors-piste. L’auteur montre comment l’application d’un ensemble de règles de fiabilité appropriées aux décisions à prendre au cours d’une randonnée à ski, inventées en Suisse, peut réduire substantiellement le nombre de tués par avalanches, comme cela a été prouvé chez les Helvètes.

Ca raconte Sarah (Pauline Delabroy-Allard)

note: 5Deux femmes, l'amour et la mort Jocelyne - 27 avril 2019

Ainsi peut se résumer cette passion dévorante, magnifiquement transmise dans une écriture , poétique nerveuse et rythmée, entre Sarah, l'ardente violoniste et la narratrice. L'auteure a été invitée au Festival du Premier Roman 2019 et c'est mérité pour ce beau roman qui traite aussi de la culpabilité du survivant après la mort de l'être aimé.

Madeleine project (Clara Beaudoux)

note: 5Vive Madeleine (et merci Clara) ! Fabienne - 26 avril 2019

Ce livre n'est pas un livre comme les autres.
C'est un gros livre mais il ne faut surtout pas avoir peur de sa taille : c'est un bonheur.
On adore découvrir la vie de Madeleine à travers ses objets et les gens qui l'ont connue.
Un seul conseil : foncez et rencontrez Madeleine.

Mec de la tombe d'à côté (Le) (Katarina Mazetti)

note: 3Divertissant Pirouette - 22 avril 2019

Rencontre atypique entre 2 personnages que tout oppose mais qui s'attirent...

Le Gang des rêves (Luca Di Fulvio)

note: 4Magnifique. Pirouette - 22 avril 2019

New-York dans les années 1920... Un jeune d'origine italienne grandit entre gangs adverses avec l’espérance d'une vie nouvelle.

Immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes (L') (Karine Lambert)

note: 3Agréable Pirouette - 18 avril 2019

Très bon moment de lecture où se mêlent gravité et humour dans le quotidien...

Décisions absurdes (Les ) (Christian Morel)

note: 3Intéressant mais fastidieux Paul V. - 18 avril 2019

La méthode de l'auteur est fastidieuse. Il expose d'abord un nombre assez petit de cas divers de décisions absurdes ou mauvaises qui n'ont rien à voir entre elles. Leur exposé comprend pas mal de détails, il faut s'accrocher pour venir à bout de cette partie. Ensuite, l'auteur revient souvent sur chacune de ces décisions pour en analyser un point et appliquer ce qu'il en déduit à tous les cas, puis il fait de même sur un autre point d'analyse, etc., cherchant à définir une théorie générale de la décision absurde. C'est fastidieux ! Il aurait pu analyser complètement chaque cas et synthétiser ensuite par sa théorie générale, on aurait vécu chaque cas comme une histoire complète au lieu de découvrir son analyse saucissonnée. A une exception près, les cas exposés concernent des organisations, et l'on se surprend à se demander si l'on a connu des cas pareils. Je me suis également demandé si c'était applicable à la vie de tous les jours, la vie familiale par exemple. Dans la vie privée, il y a moins de formalisme que dans les organisations, et donc on risque d'y prendre plus de décisions absurdes que dans ces dernières.

Folie cachée : survivre auprès d'une personne invivable (La) (Saverio Tomasella)

note: 4Bons titre et sous-titre Paul V. - 17 avril 2019

Le titre et le sous-titre me paraissent pertinent et susceptibles d'attirer les lecteurs concernés. C'est le genre de livre à offrir aux personnes dont on sait qu'elles sont dans une telle situation, parce qu'elles peuvent le nier, même intérieurement. Il est en effet difficile parfois d'admettre cette situation, le fou, la folle pouvant exercer une emprise sur son conjoint ou son enfant ou son collègue, et la morale familiale, religieuse ou professionnelle pouvant faire pression pour étouffer la vérité des relations. La lecture de ce genre d'ouvrage me semble souvent le seul moyen de prévention de ce genre difficultés, le fou, la folle présentant souvent un double visage, normal à l'extérieur et délirant dans l'intimité.

Deux 2 soeurs (Elizabeth Harrower)

note: 3"Oppressant" Pirouette - 17 avril 2019

Portrait d'une femme qui s'enfonce dans la déprime. L'angoisse va crescendo.....La fin semble prévisible.

Gare à Lou ! (Jean Teulé)

note: 2Gare à Lou Alain - 12 avril 2019

Un roman que j'aurais sûrement apprécié à l'age de 15 ans, friand que j'étais de héros (et là héroïne) de science fiction à la Marvel. On est loin de la truculente cruauté d'un " Montespan" d'un "Entrez dans la danse" ou d'un "Eloise, ouille" que par ailleurs, j'aurais aussi appréciés à 15 ans.

Les Gratitudes (Delphine de Vigan)

note: 3Emouvant Pirouette - 11 avril 2019

Touchant ces moments d'accompagnement à la fin de vie dans une EHPAD... Cependant on reste un peu sur notre faim.

Gare à Lou ! (Jean Teulé)

note: 1BOF Pirouette - 11 avril 2019

C'est le 1er roman de Teulé que je lisais.
Je savais que cela pouvait être particulier : Pour le coup, ce n'est pas manqué ! J'ai été déçue.

Emmanuel Le Magnifique (Patrick Rambaud)

note: 5Un bijou de satire politique Jocelyne - 9 avril 2019

A mi-chemin entre la peinture acérée des courtisans de l'Elysée, dans le style des Mémoires du duc de Saint Simon et le pastiche moqueur des historiographies du règne du Roi-Soleil, ce livre nous fait découvrir dans un beau français classique agréablement remis au goût du jour, l'accès au trône et le début du quinquennat de notre jeune monarque et la redoutable efficacité de l'éducation dispensée par.... les Jésuites !

Que sa volonté soit faite (Tamiki Wakaki)

note: 4Que sa volonte soit faite Tomas - 7 avril 2019

C'est un livre qui tourne autour de fille,d'un garcon fan de jeu de drague etrange
C'est un livre qui peut apporte la bonne humeur

Les Gratitudes (Delphine de Vigan)

note: 5Les Gratitudes Alain - 5 avril 2019

Delphine De Vigan décrit avec des mots sensibles la perte de ceux de Michka, vieille dame effrayée par ce néant qui la guette. Quel bel hommage à la vie!

Petite brocante intime (Virginie Berthemet)

note: 5Pourquoi aimez-vous flâner dans les brocantes ? Jocelyne - 1 avril 2019

Pour acheter d'occasion. Certes mais aussi pour retrouver les objets de votre enfance porteurs de mille souvenirs. Vous aimerez alors ce petit livre qui vous convie à une charmante promenade dans le passé.

Agatha Raisin enquête n° 11
L'Enfer de l'amour (M.C. Beaton)

note: 3Agatha Raisin Annec - 31 mars 2019

Agatha Raisin et son voisin James Lacey, viennent à peine de se marier. Ils n’ont pas encore trouver leur marque dans leur nouvelle vie conjugale à tel point que chacun a conservé leur propre cottage. Et bientôt dans le village, les rumeurs sur leur ménage qui bat de l’aile vont bon train. D’ailleurs James ne cache pas son exaspération quant aux qualités déplorables de maitresse de maison d’Agatha. Leur mariage brille d’une absence de confiance entre eux où chacun soupçonne l’autre d’infidélité. Pour ajouter du trouble dans l’harmonie du couple, Agatha a surpris James au pub avec Mélissa tandis qu’elle-même reçoit la visite de son ami Charles.A découvrir, des détails sur le blog : les paroles s'envolent : http://lesparolesenvolent.com/

L'Unité Alphabet (Jussi Adler-Olsen)

note: 5 L'Unité Alphabet Nicolas - 31 mars 2019

SUPER UN LIVRE TRES PRENANT LU D'UNE TRAITE

Polices des temps noirs (Jean-Marc Berlière)

note: 5Une étude remarquable de la répression policière sous l'Occupation Jocelyne - 28 mars 2019

très documentée, menée avec rigueur et objectivité et qui restitue toute la complexité de la période la plus trouble de l'histoire de France.

Identité numérique (Olivier Merle)

note: 5Kafka n'est pas mort ! Jocelyne - 28 mars 2019

Le thème de ce roman est plus large que celui indiqué dans le résumé. Mais il peut être lu comme un message d'alerte adressé à l'Europe. Attention à la dictature rampante des algorithmes qui emprisonne l'individu à son insu et qui est encore plus dangereuse que les dérives populistes.

Ta vie sauvée enfin (Alice Miller)

note: 3Florilège de textes de l'auteure Paul V. - 28 mars 2019

Ce livre rassemble divers écrits ou interviews de l’auteure, dans lesquels elle développe sa thèse selon laquelle les violences des adultes trouvent leurs racines dans les abus commis contre eux dans leur enfance par leurs parents. On y trouve des répétitions à l’occasion de divers questionnements venus de l’extérieur. Alice Miller n’est cependant pas pour la confrontation aux parents, contrairement à Susan Forward « (Parents toxiques »), soutenant que cela ne sert à rien et ne peut qu’être pénible pour celui qui la tente, voire apporter une nouvelle déception. Elle ne trouve pas que la « pensée positive » ou la "méditation" peuvent résoudre le problème de l’abus commis sur l’enfant. Elle soutient que le corps n’oublie rien, donc que c’est à travers les souvenirs du corps que l’on peut redécouvrir le problème et le traiter en débouchant sur l'expression des sentiments vrais que l’on aurait dû pouvoir exprimer au moment des faits et qui ont été étouffés par la peur qu’on avait de l’abuseur. Le titre me paraît optimiste et vendeur. Découvrir une vérité sur notre passé peut être éclairant et nous en permettre une lecture déculpabilisante, mais si l’on a été maintenu dans l’erreur pendant des décennies, les mauvaises habitudes acquises ainsi peuvent-elles changer en un instant ?

La Veuve (Fiona Barton)

note: 1reservation Annec - 24 mars 2019

bonjour
je m'interroge sur votre système de réservation comme aujourd'hui ce sont les lecteurs qui rendent seuls et rangent les ouvrages..

Le Président a disparu (Bill Clinton)

note: 3De la politique-fiction qui fait peur ! Jocelyne - 20 mars 2019

surtout si l'on imagine Donald Trump à la place du président du livre, qui lui, est héroïque, compétent, démocrate et politiquement correct. Ceci dit, c'est un bon roman patriotique à la gloire des Etats-Unis et qui se lit vite et bien comme tous les thrillers de James Patterson.

Première gorgée de bière (La) (Philippe Delerm)

note: 5Ode à la vie simple Adeline - 18 mars 2019

Un petit recueil des plaisirs simples de la vie que notre rythme éffréné nous fait parfois oublier. A savourer un dimanche après-midi en terrasse !

Chambre verte (La) (François Truffaut)

note: 5Le dialogue d'Eros et de Thanatos Jocelyne - 14 mars 2019

C'est sans doute le titre que donnerait un psychanalyste à ce film étrange voire mystique où François Truffaut interprète lui-même, de manière bouleversante, la tentative désespérée (?) de son héros pour conserver en vie par la mémoire ses défunts aimés. La première et la dernière image résument symboliquement le film : de la ténébreuse boucherie de la première guerre mondiale à la lumière de l"amour.

Manifesto (Léonor de Récondo)

note: 5Une merveille Fabienne - 14 mars 2019

Léonor de Recondo nous émerveille une fois encore.
Le sujet est difficile - son père Félix vit sa dernière nuit, sur son lit d'hôpital - mais l'écriture est magnifique et nous emporte. On va et vient entre la réalité de l'hôpital et la rencontre entre Félix et Ernest Hemingway, de manière lumineuse et poétique.

L'Enlèvement des Sabines (Emilie de Turckheim)

note: 5L'enlèvement des Sabines - Emilie de Turkheim Alain - 11 mars 2019

Sabine, fille, soeur et compagne transparente aux yeux de ses proches, est stupéfaite de se voir offrir la poupée hyper-réaliste d'une jeune femme/sex doll, elle même prénommée Sabine, à l'occasion du pot de départ lié à sa démission.
Ce roman est terrible de drôlerie, de malice et d'effronterie.

Jusqu'à l'impensable (Michael Connelly)

note: 4Jusqu’à l’impensable Chantal - 11 mars 2019

Excellent, se lit d’une traite