AccueilCritiques rédigées par Alain

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Alain

 

Gare à Lou ! (Jean Teulé)

note: 2Gare à Lou Alain - 12 avril 2019

Un roman que j'aurais sûrement apprécié à l'age de 15 ans, friand que j'étais de héros (et là héroïne) de science fiction à la Marvel. On est loin de la truculente cruauté d'un " Montespan" d'un "Entrez dans la danse" ou d'un "Eloise, ouille" que par ailleurs, j'aurais aussi appréciés à 15 ans.

L'Enlèvement des Sabines (Emilie de Turckheim)

note: 5L'enlèvement des Sabines - Emilie de Turkheim Alain - 11 mars 2019

Sabine, fille, soeur et compagne transparente aux yeux de ses proches, est stupéfaite de se voir offrir la poupée hyper-réaliste d'une jeune femme/sex doll, elle même prénommée Sabine, à l'occasion du pot de départ lié à sa démission.
Ce roman est terrible de drôlerie, de malice et d'effronterie.

Les Exilés meurent aussi d'amour (Abnousse Shalmani)

note: 4Les Exilés meurent aussi d'amour Alain - 29 janvier 2019

Récit de l'éxil à Paris d'une famille iranienne ayant fuit les oppressions de son pays mais incapable de réussir son intégration dans la société qui l'accueille tant elle entretient, en son sein, une absence d'empathie et d'amour pour le monde qui l'entoure, issue de ses racines ancestrales. Seule Shirin, enfant puis adolescente puis jeune adulte, différente des autres femmes de la famille, donc rejetée, saura s'émanciper dans le refus de tous les jougs. Glaçant mais passionnant.

Le Meurtre du Commandeur n° 02
La Métaphore se déplace (Haruki Murakami)

note: 5Le meutre du commandeur 1&2: Haruki Murakami Alain - 8 décembre 2018

A l’instar de Yoko Ogawa, Aruki Murakami reste un maître dans l’art de rendre accessible l’humanité de ses personnages, toujours attirants, qu’il fait naviguer simultanément de l’univers policé de leur quotidien à un monde onirique et fantastique, où chacun devra se perdre pour retrouver sa place dans l’existence de ceux qui constituent le cercle intime. Le Meurtre du Commandeur peut se voir comme une suite magistrale des Chroniques de l’oiseau à Ressort.

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 5My absolute darling: Gabriel Tallent Alain - 8 décembre 2018

On pénètre dans ce roman comme dans un jardin, par la description minutieuse, poétique et organique de la nature, où évolue Turtle, la si bien nommée, adolescente/femme, toute entière repliée dans sa carapace et pourtant si vulnérable dans l’antre d’un papa qui tend, par ses obsessions à se substituer au monde extérieur pour sa fille. Elle y est aimée pourtant, à l’extérieur, par Anna d’abord, une enseignante dont les antennes de femme largement déployées capte l’indicible dans les silences obstinés de son élève, mais aussi par Jacob, garçon céleste dont l’éclat viendra troubler, bien malgré elle, les ténèbres de Turtle. Toutefois, elle ne laissera jamais personne s’approcher trop près de l’antre et il faudra l’arrivée de Cayenne, enfant/reflet pour extirper Turtle de sa sidération morbide et provoquer en elle le réflexe de la conscience.
Ce premier roman « coup de poing » mérite, à mon avis, tous les superlatifs qui ont accompagnés sa sortie.

Règles d'usage (Les) (Joyce Maynard)

note: 5Les Règles d'Usage Alain - 15 février 2017

Après "un long weekend" Joyce Maynard récidive dans l'excellence avec le parcours chaotique d'une adolescente qui se sent livrée à elle-même, après un terrible drame, mais se reconstruit magnifiquement en s'appuyant sur tout les fragments de vie qui l'entourent.

Famille normale (Une) (Garance Meillon)

note: 4Une famille normale Alain - 6 janvier 2017

Un roman très attachant qui nous immerge dans cette famille un peu "foutraque" où chacun se débrouille avec ses propres démons tout en jetant un regard tendre et cruel à la fois sur les autres membres de la famille; c'est souvent drôle et bien écrit.

Retour Haut